CARBURATION PAR INJECTION


 

Le système de production du mélange carburé est composé:

 

D'UN CIRCUIT D'AIR

 

    a) Circuit d'air principal Les six cylindres sont alimentés par six pipes et deux tubulures d'admission (12 et 14), l'arrivée d'air principale est commandée par l'ouverture de deux papillons situés à l'entrée de chaque tubulure actionnées par la pédale d'accélérateur. Chacune d'entre elles est reliée par un tube souple à un filtre à air (1 et 2).  

   

    b) Circuit anti-pollution Pour satisfaire aux normes anti-pollution un circuit additionnel (ou circuit DECEL) assure une meilleure combustion des gaz. Le système à pour but d'introduire de l'air dans les tubulures d'admission lorsque le véhicule est en décélération.

 

  Le circuit comprend :

Une valve SMITHS (6) qui permet une arrivée d'air suplémentaire durant le temps de la décélération

 

Une valve pilote (10) reliée à la tubulure par un tube souple.

 

Un régulateur de richesse (8) qui annule la pression de commande de la valve SMITHS lors d'une action sur la pédale de frein.

 

     c) Commande des volets auxiliaires Afin de permettre le bon fonctionnement du moteur au ralenti et à faible charge, six volets auxiliaires situés dans les conduits d'admission doivent être fermés.

 

  Le circuit comprend:

Deux groupes de trois volets situés dans chacun des conduits d'admission (13), ils sont commandés ensemble.

 

Une capsule (11)de commande qui commande l'ouverture ou la fermeture des volets.

 

Une éléctro vanne (10) commandée par l'interrupteur sur axe de papillon , elle permet la drépression assurant le fonctionnement de la capsule.

 

Un interupteur sur axe de papillon côté gauche (7). Il permet de mettre sous tension l'électro vanne par l'intermédiaire d'un relais

 

D'UN CIRCUIT D'ESSENCE

 

L'essence est injectée directement dans les conduits d'admission (12 et 14), la quantité d'essence est en rapport exact avec la quantité d'air admise dans chaque cylindre.

L'essence du réservoir (22) est aspirée par la pompe (23) et refoulée jusqu'aux injecteurs en traversant un filtre papier (24).

La pression d'essence est régulée à 1,96 bars par un régulateur de pression (25), l'excès d'essence retourne directement au réservoir.

La quantité d'essence injectée est fonction de la durée d'ouverture des injecteurs. Cette ouverture est commandée par le calculateur (19) et le contacteur d'allumage d'allumage (5)