TOLE DE PLANCHER


  Comme souvent la tôle de renfort de longeron laisse paraître des traces de rouille. Le problème est tout comme un iceberg, la partie visible n'est qu'une petite partie du problème. Sur ce projet de D SUPER je ne veux pas avoir une voiture belle en apparence avec un morceau de gruyère comme châssis. Je vais donc retirer les mauvaise tôles en espérant ne pas avoir trop de mauvaises surprises.  
 
 
 

Pour me faciliter la position de travail, j'utilise le tourne broche de mon club.

Dépointage de la tôle de renfort

Je gratte ou j'estime qu'il y a des points, et les marques

Pour assurer le centrage de la fraise, un forêt de Ø3 pour faire une marque. Je perce les 2 tôles si je change celle du dessous aussi

Un kit de fraise trouvé sur le NET

Montage sur perceuse

Chaque point fraisé

La tôle se décolle. Plus le fraisage est précis moins j'utilise le burin

Et sous la tôle comme d'hab.... c'est pas beau.... Aux pieds du passager c'est pire  
Dépointage du retour de tôle de plancher Même principe qu'avant Deux parties sont en plusieurs épaisseurs de tôles, comme au niveau du support de chandelle Et le support de cric. Pas de dépointage, mais une découpe
Le longeron s'ouvre comme une boite de conserve

Pliage au niveau des autres points de soudures

Je coupe la tôle pliée Au niveau du pliage que je viens de faire, si elle ne vient pas seul tellement elle est rouillée !!! Tracer la découpe
J'ajuste et positionne ma tôle neuve La découpe n'a pas d'incidence sur une grande partie du plancher

sauf ici, il y a un renfort qui devra être concervé

La rouille à fait son office
la jonction entre le longeron et la plancher n'éxiste plus

Je refais l'ensemble

Mais avant je coupe le plancher sur toute sa longueur Et je repositionne la nouvelle tôle Soudure, c'est super long La meilleure amie des soudeurs débutant...la meuleuse
Je traite au phosphatant les tôles pour éviter de nouveau la rouille, avant apprêt, goudron et peinture.