BOBINE


 

Le principe de la bobine telle que nous la connaissons date de 1850. C'est HEINRICH DANIEL RUHMKORFF qui apporta les modifications pour obtenir un courant à haute tension en partant d'un courant continu. Ideal pour les moteurs à allumage commandé 1860 (2 temps, 1862 4 temps).

 

 

Pour faire simple .....Si l'on veut enflammer le mélange il faut une énergie électrique assez conséquente, C'est le temps d'ouverture des "vis platinés" qui déclanche entre l'enroulement primaire et l'enroulement secondaire une surtension. Cette surtension est due à la différence de résistance des deux circuits.

Après une bonne balade, la voiture ne redémarre pas, seulement une fois refroidi. Ou La voiture à des "ratés" à chaud et pas à froid. Dans les deux cas c'est la "connection" des enroulements qui est déféctueuse à chaud.

 

Il faut contrôler que les enroulements ne sont pas coupés, avec un ohmmêtre (à froid et à chaud). Entre le + batterie et le rupteur (circuit primaire +/-3 Ohm) et entre le + batterie et la sortie bougie (circuit secondaire +/-6000 Ohm).

ENROULEMENT PRIMAIRE

ENROULEMENT SECONDAIRE

  A FROID

A CHAUD

A FROID

A CHAUD

Bilan: une légère différence de résistance à froid comme à chaud, mais aucun circuit n'est coupé. Cette bobine est bonne à utiliser.