ALLUMAGE TRANSISTORISE


 

L'allumage d'origine possède plusieurs points faibles qui peuvent être contournés assez facilement. Le rupteur (aussi appelé vis platinées) subit de fortes contraintes électriques et mécaniques puisque plusieurs ampères circulent à chaque fermeture, celle ci ayant lieu plusieurs milliers de fois par minute. Nous allons voir comment un module transistorisé peut fiabiliser et améliorer l'allumage d'origine de votre DS ou ID pour une vingtaine d’euros.

Le principal enjeu de cette optimisation de l'allumage consistera donc à en limiter l'usure grâce à un système basé sur des transistors (un peu à la manière d’un relais). On voit qu'il en découle un certain nombre d'avantages. Il ne s'agit pas à proprement parler d'allumage électronique, mais d'une assistance d'allumage (Ici on souhaite rester simple).

 

Allumage d’origine : les points faibles

Allumage transistorisé : les avantages

- usure importante des surfaces de contact du rupteur

- faible puissance au ralenti

- coupure non franche de l'allumage

- réglages fréquents du rupteur

- remplacement régulier du rupteur

- Evite les réglages répétitifs du rupteur

- Changement des rupteurs à + de 50000kms

- Maintient une énergie constante à l'étincelle

- Améliore la combustion du mélange air-essence

- Diminue légèrement la consommation et la pollution

- Donne un ralenti très régulier

- Augmente le couple à bas régime

- Permet des montées en régime plus aisées

- Facilite les démarrages

- Plus besoin de condensateur (mais il reste en place, pour l'inversion si besoin)

 

 

 

L'assistance d'allumage a évidemment été utilisé dans la production automobile "récente" dans les années 80 et même jusqu'au début 90. Par exemple dans la gamme Renault qui a équipé certains de ses modèles compacts essence (comme les Super 5,les Express, les clio et R19) de ce système.

On peut donc le trouver dans des casses, mais il n'est disponible qu'en 12V et comme avec tous les systèmes électroniques d'occasion, cela peut arriver qu'il ne fonctionne plus (voir paragraphe test à venir). Plusieurs boîtiers conviennent parfaitement, il s'agit des références suivantes :

- GCartier 245528- GCartier 2341 avec refroidisseur- Ducellier avec refroidisseur- Valeo 245528.

Pour un meilleur fonctionnement utiliser la bobine qui est montée avec le boitier. Mais attention lors d'un retour au montage d'origine, ne pas utiliser celle-ci car elle ferait fondre les rupteurs.

 

 

Etant donné qu'il est bien question d'optimisation, cela veut dire que l'on ne touche pas au principe de base de l'allumage à rupteur, exit donc tout ce qui est à commande optique ou magnétique et parce que l'électronique peut avoir une défaillance et que lorsque que c'est le cas, on n'a aucun signe précurseur. On veut pouvoir revenir si besoin facilement et rapidement au système traditionnel avec uniquement quelques fils à débrancher/rebrancher.

 
 
 

 

 

 

MONTAGE VALEO 245528

 sur ID 19 de 1961

Ici l'ensemble des fils d'origines du boitier ont été conservés au démontage, il est impossible d'inverser le branchement sur le boitier il y a un détrompeur et une numérotation.

N°1 (fil blanc) : à brancher sur bobine (- Rup).

N°2 (fil rouge) : à brancher sur la bobine (+ bat ou sur la résistance).

N°3 (fil jaune) : à brancher sur les vis platinées en sortie d'allumeur.

N°4 (fil noir) : à mettre à la masse sur le châssis

N°5 (fil noir) : à mettre à la masse du condensateur allumage (pourquoi ce 5ème, je ne comprend pas!!)

MONTAGE DUCELLIER

 sur DS 23 IE de 1975

Celui-ci a un refroidisseur intégré. Les fils d'origines du boitier ont été remplacés et les cosses de fixation sont aux couleurs des branchements d'origine. Il est impossible d'inverser le branchement sur ce boitier aussi, car il y a un détrompeur et une numérotation.

N°1 (cosse rouge) : brancher sur bobine (- Rup).

N°2 (cosse rose) : brancher sur la bobine (+ bat).

N°3 (cosse rouge) : brancher sur le câble venant des vis platinées.

N°4 (fil noir) : à mettre à la masse sur le châssis (fixation du boitier)

 

 

POUR TESTER LE BOITIER CARTIER "hors-véhicule"

 

il faut comme matos:

-le boitier et son faisceau

-une batterie 12V

-une lampe témoin 12V ou un voltmètre réglé en courant continu.

 

Si le boitier est le "gros" modèle à refroidisseur

-Un des jaunes au + batterie

-L'autre jaune à une des bornes de la lampe ou du voltmètre

-Le fil noir au - batterie

-Le violet à l'autre borne de la lampe ou du voltmètre

-Fais toucher le fil brun restant au - de la batterie,la lampe doit s'allumer ou le voltmètre réagir

 

Si le boitier est du type "classique" 

-Un des fils jaunes au + de la batterie

-L'autre jaune à une des bornes de la lampe témoin ou du voltmètre

-Le fil noir au - de la batterie

-Le fil brun à l'autre borne de la lampe ou du voltmètre

-Si tu fais toucher le fil rose au - de la batterie,la lampe doit s'allumer ou le voltmètre réagir.

Si ça n'est pas le cas,le boitier est HS.